Une communauté qui se construit autour du partage des bonnes pratiques et d’expérimentations

La 4e rencontre de collaboration s’est tenue à Montréal les 10, 11 et 12* mars dernier, juste avant l’annonce officielle des mesures de confinement par M. Legault. La communauté de pratique professionnelle, issue de plus de 50 organisations culturelles, s’est retrouvée cette fois dans les espaces inspirants de Nomadlife pour faire le point, découvrir, expérimenter, partager et poursuivre leur mission : accélérer l’appropriation du numérique du secteur culturel québécois.

Atelier de validation de l’outil diagnostic proposé par le chantier Autoroute.

Quels étaient les principaux objectifs de la 4e rencontre?

  • Donner la parole aux ADN pour qu’ils présentent leurs projets individuels, leurs projets collectifs et leurs chantiers.
  • Procéder à la mise en commun des expertises et à l’échange des projets individuels portés par les ADN, notamment leurs bons coups et leurs apprentissages, afin de les mettre en valeur adéquatement au sein de la communauté de pratique.
  • Faire l’état de la situation, se mettre à jour sur les réalisations des chantiers et des projets collectifs au sein de la communauté de pratique, et ce, pour déterminer collectivement les leviers de réalisation de ces projets portés par les ADN.
  • Créer un espace d’information entre ADN dans le but de faciliter et d’accélérer la circulation d’information, le partage d’opportunités et l’échange des renseignements liés au développement des projets collectifs.
  • Offrir un lieu d’expérimentation pour les premières actions des chantiers.

La communauté est basée sur des valeurs fortes de partage, de collaboration et d’ouverture – qui sont également les valeurs inhérentes de toute transformation numérique : sa vivacité et sa diversité contribuent à augmenter la force collective et nous permettent d’aller plus loin pour la culture au Québec.

Une communauté de pratique riche en partage

À ce rendez-vous, plusieurs ADN ont présenté tour à tour les projets les plus porteurs et les plus significatifs au sein de leur organisation – qu’il s’agisse d’un projet de mutualisation, de refonte de site Web, de la mise en place de formations pour son secteur ou son territoire, de projets de design UX et de mise en place d’événements numériques.

Lors de ces présentations, ils ont ainsi pu partager leurs besoins encore présents, mais aussi l’apport des expertises, acquises au cours de la mise en place de leurs projets, à l’ensemble de la communauté : les programmes de subventions, les stratégies de rayonnement, la gestion de projets, la transformation numérique, la mutualisation de données, la production de contenu…

Par ailleurs, les ADN ont eu également l’occasion d’exposer leurs projets menés collectivement : par exemple, la mise en place de CRM communs ou l’organisation d’ateliers Wiki sur 3 territoires (projet 3L). Ces présentations de projets individuels et collectifs ont permis de poser la question sur les leviers du réseau ADN et d’étudier de quelle façon la communauté de pratique peut soutenir et appuyer les projets des ADN.

C’est le début de la phase d’expérimentation et de tests pour les chantiers

Rappelons-nous les 6 chantiers retenus et dévoilés lors de la 3e rencontre des ADN :

  • Almanach vise à recenser les outils et ressources numériques les plus pertinents et inspirants du Canada et de l’international pour accompagner le milieu culturel québécois. Lors de cette rencontre de mars, les membres du chantier ont présenté le fruit de leur réflexion sur la mutualisation des boîtes à outils et ont exposé la recension de celles-ci sous forme de Trello.
  • Engagement a comme objectif d’augmenter l’engagement des publics envers les organisations culturelles à l’aide des outils numériques. Le chantier a élaboré un atelier avec les ADN afin de mieux définir les enjeux autour de l’engagement et de recueillir les idées de mise en oeuvre d’une éventuelle diffusion des contenus. Un sous-chantier sur l’engagement des publics minoritaires a émergé dans les derniers mois.
  • Codéveloppement souhaite implanter la pratique du codéveloppement dans les milieux culturels (ateliers pour partager les savoirs, casser les silos et rassembler les forces de chacun en contexte numérique). Pendant cette 4e rencontre, le chantier a proposé une formation sur le codéveloppement aux ADN; le chantier prévoit aussi élargir la cellule de codéveloppement à tous les ADN dans les prochains mois.
  • Autoroute a pour but de définir les cadres de pratique des ADN : identité, méthode, objectifs, fonctionnement, diffusion. Ce chantier a ainsi proposé un atelier de « testage » de l’outil de maturité numérique développé. Ce test a été fait sous forme d’accompagnement (B2B) entre l’accompagnateur (un ADN dans ses fonctions) et l’accompagné (un ADN qui joue le rôle d’organismes ou d’artistes). L’atelier s’est conclu par un partage d’expériences et de mise en contexte de l’outil expérimenté.
  • Culture des données favorise l’appropriation des concepts liés aux données et la transmission des connaissances associées pour favoriser la découvrabilité des contenus culturels québécois. Le chantier a priorisé la tenue d’un « 5 à 7 Wiki » comme forme d’expérimentation; ce 5 à 7 était inclusif et ouvert au public.
  • Écoresponsabilité est toujours en phase de démarrage, donc le chantier a dû proposer un « pitch » et subir l’évaluation par les pairs. Il s’agit d’un nouveau chantier maintenant outillé de propositions, d’interrogations et de commentaires de la part des ADN et pouvant aller de l’avant.
Atelier sur les leviers : comment pourrions-nous collectivement devenir des leviers pour vos projets individuels, collectifs (plusieurs ADN) ou pour les chantiers?

La présentation exhaustive des chantiers a permis de tester, d’expérimenter, d’apprendre et de partager. En effet, les prototypes envisagés en octobre 2019 ont pu être testés et évalués par l’ensemble de la communauté de pratique.

Cette rencontre a ainsi permis d’entamer une autre phase pour la progression de ces chantiers communs, celle des tests de toutes sortes et de l’expérimentation. Pour conclure cette phase, les co-animatrices ont proposé un atelier sur les conditions de poursuite et de fermeture de chantier :

Atelier (vote à main levée 👍👎👊) pour les conditions de poursuite ou de fermeture de chantiers.

Réflexion pour les prochaines étapes

Ces trois jours de rencontre se sont terminés sur des ateliers permettant de réfléchir collectivement aux prochaines étapes pour, entre autres :

  • avoir une réflexion commune sur la vie des chantiers tout en définissant tous ensemble les critères de poursuite et de fermeture des chantiers;
  • déterminer la place des projets collectifs (c’est-à-dire un projet porté par plusieurs ADN, mais qui ne fait pas l’objet d’échanges au sein du réseau) dans la communauté de pratique;
  • trouver des solutions pour mieux accompagner les ADN dans la réalisation de leurs projets.
Atelier : en route vers le bilan de l’an 1 du Réseau ADN.

1 an déjà!

La communauté a soufflé sa première bougie le 1er avril dernier : bravo aux ADN et aux animatrices!

Dans ce contexte exceptionnel de pandémie, le rôle des ADN est d’autant plus primordial pour la culture et l’appropriation des technologies numériques par le secteur.

À ce moment-ci, la communauté explore la possibilité de tenir la prochaine rencontre prévue en mai en mode virtuel (synchrone/asynchrone) explorant, expérimentant et testant… comme une communauté de pratique sait si bien le faire!

*

Visitez le site Web du Réseau ADN.
Pour un résumé de la 1re rencontre.
Pour un résumé de la 2e rencontre.
Pour un résumé de la 3e rencontre.
Pour s’abonner à l’infolettre Culture/NumériQC.
Suivez-les sur les réseaux sociaux avec les mots-clics #AgentCultureNum, #mesure120 et #PCNQ.

 

*C’est le 12 mars dernier, en dernière journée de rencontre, que les ADN et la population ont pris connaissance de la nouvelle mesure du gouvernement interdisant les rassemblements de 250 personnes et plus.