Dans un atelier-conférence en deux parties présenté lors du Forum Rideau 2018, Renaud Legoux, accompagné de deux experts – Evelyne Boudreau et Éric Lefebvre -, nous invitent à découvrir les données des salles de spectacle et leurs utilités dans un contexte numérique.

Lien partie 1 :

Lien partie 2 :

Le spectateur est la donnée

Lorsqu’on parle d’une donnée, on parle d’une mesure avec laquelle on veut faire sens pour agir, prendre des risques positifs pour notre organisation d’un point de vue marketing. L’enjeu le plus important est alors le problème de transformer la donnée en une information.

C’est simple, dans le monde du spectacle, le spectateur est la donnée. Il est le coeur de la réflexion. En somme, on veut connaître les spectateurs : qui sont-ils? Quand achètent-ils? Qu’est-ce qu’ils achètent? Tout cela pour mieux 1) segmenter, 2) cibler et 3) positionner notre offre de spectacle sur le Web et ainsi poser les actions marketing adéquates pour notre organisation.

Les conférenciers abordent les différents enjeux et défis que pose la donnée dans le monde du spectacle avec des cas et contextes précis, notamment le Quartier des spectacles de Montréal (Éric Lefebvre, en 2e partie).

 

Les étapes nécessaires à l’analyse

Evelyne Boudreau et Éric Lefebvre présentent, chacun à leur façon, les différentes étapes nécessaires pour en arriver à une analyse pertinente des données en billetterie.

Notons 1) les objectifs à déterminer, 2) le cadre légal à définir, 3) le ménage des bases de données à effectuer, 3) le processus (ou non) d’anonymisation des données, 4) la recherche des données croisées qui ajoutent plus de valeur à l’analyse 5) et, enfin, l’analyse proprement dite.

 

La mutualisation des compétences pour augmenter l’intelligence

Si les étapes des experts diffèrent quelque peu, ils constatent tous deux que la mise en commun, la mutualisation des données, nous permettrait d’acquérir une vision plus riche du spectateur québécois dans le monde de la culture.

Actuellement, il y a peu de segmentation spécifiquement faite par et pour le milieu culturel pour comprendre le comportement du public québécois. Partager et concentrer l’expertise des analyses des diverses bases de données nous ramène à une meilleure intelligence d’affaires, à collectivement augmenter l’intelligence du consommateur sur les offres culturelles.


Cet outil a été développé dans le cadre du Plan culturel numérique du Québec.