En amont de la reprise le 2 mars 2018, du mandat de réalisation de la Mesure 97 du Plan culturel numérique du Québec par le Ministère de la Culture et des Communications, Compétence Culture a mandaté Jean-Robert Bisaillon de Méta-D en janvier 2018 afin de réaliser un pré-diagnostic et un diagnostic qualitatif des besoins des regroupements et associations du secteur de la culture, quant à leur capacité à intégrer un plan stratégique numérique dans leurs demandes de renouvellement des subventions au fonctionnement pour les années 2018-2019 ou 2019-2020.

Un sondage a été lancé en février 2018, articulé autour de l’usage des outils Cyberimpact, Google Slides et Google Forms. Le sondage se présente sous une facture différente puisqu’il est très bref et segmenté selon quatre scénarios de mises en situation permettant le décrochage des répondants en cours d’exercice. Un total de douze questions auxquelles il est possible de répondre en moins de 15 minutes. Cet aspect est important car on constate une certaine usure des participants envers les sondages.

Les quatre scénarios reposent sur le pré-diagnostic effectué par Jean-Robert Bisaillon, basé sur le recensement des missions, mandats et activités des organisations ciblées ainsi que de l’examen des fonctionnalités de leurs sites web et des processus appliqués lors des opérations les plus courantes. L’hypothèse de départ était à l’effet que les associations sectorielles font face à un enjeu commun : la mise en place de mécaniques de gestion intégrées de leurs processus ou planification des ressources intégrée. Autour de cette hypothèse, quatre Cadrans d’un même tableau de bord ont permis de sonder leur progrès sur les enjeux d’interopérabilité de leurs processus de (1) gouvernance, (2) comptabilité, (3) services aux membres et (4) communications (internes et externes).

Le sondage fut un moment privilégié par les associations et les regroupements de prise de conscience et de formation informelle sur certains enjeux. Les associations et les regroupements ont tendance à ne considérer que certains aspects davantage visibles des impacts du numérique. Les résultats permettent d’affirmer que près de 30% des regroupements possèdent des actifs en ligne conséquents ou savent où leurs efforts doivent porter, de 50% à 70% négligent néanmoins des segments cruciaux d’un développement optimal sur les réseaux numériques. 70% des regroupements admettent souhaiter requérir à des aides extérieures pour réaliser leurs plans stratégiques numériques futurs.

(« Introduction » par Jean-Robert Bisaillon, dans Diagnostic interactif pour un décollage réussi. Résultats des sondages de février 2018. Projet Mesure 97 : 2018-2019)

Pour consulter la référence complète, téléchargez le rapport.

Cet outil a été développé dans le cadre de la mesure 21 du Plan culturel numérique du Québec.