Le réseau des agents de développement culturel numérique (ADN) a pour mission initiale d’accélérer la transformation numérique du milieu culturel québécois. La communauté de pratique est composée de plusieurs humains possédant une multitude d’expertises qui se complètent dans une optique d’innovation. La mise en place de chantiers au sein du Réseau ADN est une stratégie permettant de provoquer la collaboration au sein de la communauté de pratique et ainsi, favoriser la mise en commun entre ADN. Après 2 ans d’existence, le Réseau ADN a profité des rencontres nationales de mai pour faire le point sur les chantiers et entreprendre les premiers jalons du transfert des connaissances. Voici une brève présentation des travaux entamés par le réseau jusqu’ici.


Culture des données

Dès les premières rencontres du Réseau ADN, le chantier a été lancé. Son objectif initial visait, dans un premier temps, à s’approprier les concepts liés aux données. Pour ensuite, transmettre ces connaissances afin de favoriser la découvrabilité des contenus culturels québécois. À la fois diversifiées et complémentaires, les nombreuses expertises des ADN impliqués ont encouragé l’exploration de plusieurs volets. Ainsi, la conceptualisation du projet regroupe autant les pratiques commerciales et de gestion que les pratiques de description, de documentation et de catalogage.

D’abord, le chantier fut divisé en trois groupes de travail, chacun ayant ses objectifs et ses livrables propres :

  1. Organisation d’une conférence dans le cadre du Forum RIDEAU 2020 : La fabrication d’un algorithme.
  2. Développement d’une expertise liée aux projets Wikimédia, organisation d’un atelier et création de deux guides; l’un sur l’organisation et l’autre sur l’animation d’événements de contributions à Wikipédia.
  3. Participation aux comités sectoriels de la mesure 111 du PCNQ; contribution aux travaux des comités sur le terrain et transmission des informations pertinentes à l’ensemble du réseau.
Chantier : Culture des données

Enfin, celui-ci a donné lieu à la planification collective d’une série de webinaires publics : 

En résumé, ce chantier a permis de développer des compétences clés pour le milieu de la culture, et ce, au sein même du Réseau ADN. Cette expertise a même pu être partagée à la communauté culturelle afin de répondre aux enjeux touchant la culture des données. La majorité des contenus qui ont été développés sont archivés et demeurent ainsi accessibles à l’ensemble du réseau. Des rencontres ponctuelles sont planifiées afin de favoriser le partage d’initiatives ou le retour d’expérience. Un potentiel de partage qui est d’ailleurs toujours très présent dans le réseau.

Isabelle l’heureux du RCAAQ,  du CQAM et du RAIQ


Chantier ADN Codéveloppement

Codéveloppement

Le codéveloppement est d’abord un moyen efficace pour les pairs de partager les meilleures pratiques en lien avec une situation rencontrée par un ou des participants.

Les objectifs généraux du chantier étaient les suivants : 

  • Expérimenter le processus du codéveloppement professionnel et en documenter la pratique; 
  • Renforcer le sentiment d’appartenance et la solidarité au sein du Réseau ADN
  • Répondre aux besoins et aux défis des membres de nos organismes d’attache.

Plus spécifiquement, le but était d’offrir des ateliers de codéveloppement répondant aux besoins des ADN et ainsi partager le fruit de ces rencontres avec la communauté de pratique.

Pour y arriver, nous avons développé deux outils

  • Un  gabarit pour la production de fiches de connaissances sous licence Creative Commons;
  • Une trousse d’accompagnement pour l’organisation d’ateliers de codéveloppement.

À travers cette démarche, une formation sur le codéveloppement a aussi été offerte aux ADN le 11 mars 2020, à Montréal. Depuis, dû au départ de deux ADN expérimentés, le nombre d’ateliers organisés a diminué. Cependant, avant de partir, Sophie Trolliet-Marial (RQD) et Myra-Chantal Faber (Culture BSL) ont pris part à l’organisation d’ateliers de codéveloppement dans leurs milieux. Jusqu’ici, ce sont 16 ateliers qui se sont donnés hors du réseau. En plus des trois ateliers ayant eu lieu à l’interne du chantier en 2019. C’est d’ailleurs à la suite de ces ateliers que les fiches de connaissances ont été publiées. Au fil du temps, 7 ADN ont eu l’occasion de contribuer au chantier codéveloppement qui est désormais en veille pour le moment.

Fabrice Marcoux de la Fédération des télévisions communautaires autonomes du Québec


Compétences numériques

Créé en septembre 2020, ce chantier est né d’un constat commun: de nombreuses disparités de compétences numériques existent au sein d’une même organisation et représentent ainsi un frein au développement d’une transformation numérique. Les ADN du chantier se sont alors concertés afin de trouver des pistes de solution. La mise en place d’un guide de référence pour diagnostiquer les compétences numériques est alors apparue comme une nécessité. La réalisation d’un guide numérique sous la forme d’un microsite, à l’image de la plateforme Cyber sain et sauf, est un des livrables envisagés. 

Ce projet s’appuie donc sur les objectifs suivants: 

  • Permettre aux organisations d’identifier les compétences pertinentes à développer dans l’équipe d’employés et mieux les guider pour réussir leur transformation numérique;
  • Se doter d’un cadre de référence commun adapté aux réalités des milieux culturels représentés au sein du Réseau ADN;
  • Se concerter avec les autres ADN, s’inspirer des initiatives du milieu et nouer des partenariats afin d’éviter le travail en silos.

Afin de poursuivre ces objectifs, le chantier a impliqué les ADN dans la détermination des compétences pertinentes pour leurs milieux en organisant un atelier collaboratif (octobre 2020). Ce dernier a permis d’adopter provisoirement une métaphore (celle d’un arbre) pour situer les compétences numériques et représenter visuellement leur position relative dans l’espace.

Chantier ADN -Compétences numériques

L’élaboration d’une méthode pour le classement et la caractérisation des compétences, leur inventaire ainsi que leur déclinaison en fiches descriptives font partie des travaux actuellement en cours. Un espace de partage sur Trello permet de documenter l’évolution du chantier. À long terme, il est envisagé que cet outil devienne une bibliothèque de ressources à partager avec les publics concernés.

Aurélie Lauret du Regroupement québécois de la danse


Stratégie marketing numérique d’engagement

L’équipe de ce chantier a produit une série de balados sur les bonnes pratiques en matière de communication numérique pour engager les publics cibles. Ces balados se veulent être avant tout des guides pratiques pour les OBNL. Ils sont conçus pour aider à identifier les besoins, puis rapidement développer une stratégie de communication adaptée afin de passer à l’action. Leur objectif est d’aider à prendre de meilleures décisions et se rendre plus loin dans une démarche de découvrabilité sur le web.

Chantier ADN - Stratégie marketing engagement numérique

Trois balados sont déjà disponibles sur la chaîne SoundCloud du RADN.

L’épisode 1 porte sur la gestion de son image de marque sur le web. L’invité spécial est Caroline Trudel de CET création. Une discussion qui démontre entre autres que dans l’univers numérique, il faut que le consommateur reconnaisse rapidement l’identité visuelle. Une notion qui s’applique tout autant en culture.

L’épisode 2 concerne la publicité sur Facebook. Jonathan Nicolas et Benoît Pierre Delorme de l’Agence GLO partagent des astuces et des pièges à éviter lorsque l’on pense une stratégie de placement publicitaire Facebook.

L’épisode 3 présente le programme Google Ad Grants. Selon l’équipe GLO, il est facile de bénéficier pleinement de ce programme qui offre aux OBNL l’achat de mots-clés jusqu’à concurrence d’une valeur de 10 000 $ mensuellement.

L’épisode 4 est, quant à lui, en préparation. Il traitera des besoins de base pour vous lancer dans une première production de balado pour votre organisation. L’équipement, le travail de préparation, la capture, la postproduction et la diffusion. À suivre!

De plus, chaque balado est accompagné d’informations complémentaires en format PDF.

Allen Vallières de l’Association des radios communautaires du Québec


Autoroute – Diagnostic de maturité numérique

Le chantier a comme objectif de définir un cadre de pratique pour les ADN dans le but de clarifier leur rôle, d’orienter les actions et de vulgariser le fonctionnement. Il vise le soutien des membres de la communauté de pratique, et ce, dans leurs tâches quotidiennes en proposant des outils porteurs pour le milieu. Pour ce faire, trois personas ont d’abord été développées, à partir desquels des tâches communes sont ressorties. 

Cette réflexion a permis d’imager le mandat sous la forme d’un dépliant pouvant être transmis aux membres des organisations concernées afin de leur expliquer davantage l’offre de services ADN . À l’aide d’une illustration, le processus de transformation culturelle numérique a pu être imagé de manière concrète.

Chantier ADN - Diagnostique maturité numérique

Les différentes étapes ont mené vers la création d’un outil de diagnostic de la maturité numérique. Il est présenté sous forme de grille subdivisée par thématique allant des outils de communication à la pensée numérique, en passant par la stratégie organisationnelle. Cet outil est conçu pour être un repère, voire un aide-mémoire, afin de guider les interventions des ADN auprès du milieu culturel. 

Pour sensibiliser, ouvrir la discussion et mettre de l’avant l’éventail des possibilités, le questionnaire permet de cibler et personnaliser les actions à entreprendre selon les besoins. De plus, il offre des pistes de solutions selon une échelle de progression. À court terme, l’équipe dédiée à ce chantier souhaite stimuler l’utilisation de l’outil de diagnostic de maturité numérique au sein du Réseau ADN.

Maude Desjardins de Culture Lanaudière


Chantier ADN - Écoresponsabilité

Écoresponsabilité

Ce chantier a pour objectif principal de sensibiliser le secteur culturel à une utilisation écoresponsable du numérique. Pour y parvenir, deux grands piliers d’action ont d’abord été identifiés : 

  • Le développement d’habitudes de travail écoresponsable en matière de numérique
  • L’impact engendré par la consommation en ligne des produits culturels 

Créé à l’automne 2019, les premiers mois du chantier ont été consacrés à des échanges avec plusieurs ADN et au partage d’informations. De cette veille collective sont ressortis certains thèmes à prioriser et l’identification des principaux livrables : une charte pour le numérique écoresponsable, un guide de bonnes pratiques et un lexique. Nous avons également travaillé à l’éthique du chantier par l’entremise du choix des outils de travail et de communication adoptés. Cette réflexion a mené à une vision plus holistique du chantier qui prend aussi en considération les enjeux entourant la protection des données, le respect de la vie privée et l’accessibilité.  

La prochaine étape est de permettre aux ADN de participer à un atelier de co-design prospectif qui sera animé en collaboration avec le projet Chemins de transition (Université de Montréal, Espace pour la vie). Cet atelier visera à explorer les avenues qui permettront de concilier la transition numérique et écologique. Nous souhaitons par celui-ci redynamiser le chantier et le sortir de son actuelle inactivité. 

L’adoption en masse du télétravail et l’apparition de technologies de plus en plus énergivores comme la chaîne de blocs font que l’empreinte environnementale du numérique est en croissance exponentielle. Nous souhaitons par ce chantier mettre en lumière l’impact bien réel du virtuel pour établir des pistes de réflexion vers d’éventuelles solutions. 

Christian Laramée de Culture Montérégie


Engagement des publics minoritaires

L’optique de ce chantier est de renforcer la capacité des milieux de la musique, du théâtre, du livre, du patrimoine et de l’audiovisuel à répondre à certains enjeux d’équité, diversité et inclusion (ÉDI). Les ADN du chantier souhaitent aboutir à la création d’une boîte à outils, répartie en 5 blocs distincts, mais complémentaires, adaptés aux besoins de chaque secteur.  

La boîte à outils répertoriera :

  • Certaines pratiques exemplaires d’organismes, d’associations ou d’entreprises québécoises pour assurer la représentativité et une culture inclusive.
  • Des solutions numériques qui favorisent la représentativité et une culture inclusive.
  • Un bottin de personnes-ressources ayant des compétences et des connaissances éprouvées en ÉDI.
Chantier ADN - Engagement publics minoritaires

Les contenus seront issus d’une démarche de recherche à la fois qualitative et quantitative (mini-sondages et entretiens semi-dirigés). Les principales cibles seront les organismes culturels et toute autre instance qui ont pour mission de stimuler le développement artistique et culturel au Québec. Cette approche intégrée de recherche aidera à illustrer le potentiel de différents leviers d’engagement des publics minoritaires, marginalisés et sous-représentés

En patrimoine, la diversification des équipes de recherche dans le processus de production des savoirs veut dire aussi tenir compte des publics. De la même manière, la diversification des CA d’organismes culturels et artistiques pourrait avoir des retombées positives sur l’inclusion et représentativité des artistes et des auteurs de la diversité (résidences, activités de médiation, programmations), ce qui permettrait d’établir une nouvelle relation aux publics. Ce ne sont là que des exemples d’axes identifiés, mais qui pourront changer en fonction de la réponse des organismes approchés qui décideront de participer. 

Actuellement en phase de prototypage de l’outil, une première ébauche de la trousse est prévue pour le mois de novembre, avec une publication finale en janvier 2022.

Raffaela Siniscalchi du Conseil québécois du théâtre


Vous souhaitez découvrir davantage sur les agents de développement culturel numérique, leur mission ainsi que les organismes auxquels ils sont rattachés? Nous vous invitons à consulter le bottin des ADN pour en savoir plus.